Amicale des Mangeurs Assumés de Poireaux

25 avril 2012

Société

Amicale des Mangeurs Assumés de Poireaux dans Société amap

AMAP (Association pour le maintien d’une culture paysanne).

Sous ce sigle certainement obscur pour le plus grand nombre, se cache en fait un plaisir simple, celui d’aller chaque semaine chercher son panier de verdure, sa dose de nature, son lot champêtre qui agrémentera chacun de ses repas de la semaine de légumes frais. Pour beaucoup, il s’agit d’une lubie de « néo-bobo-écolo-branché », cherchant simplement le nouveau truc à la mode, tentant de pénétrer les circuits « altercapitalistes » locaux, ou encore faisant gracieusement bénéficier de son aide les agriculteurs des environs. Admettons.

Il y a cependant certainement d’autres explications à rechercher sous ce phénomène, et vous devriez jeter un œil à ce qui suit, au risque de vous laisser contaminer par ce nouveau virus des « léguminiques »… (Et vous aussi inventer des mots, qui sait ?)

   Tout d’abord le critère du prix peut être pris à l’envers puisqu’il travaille à l’attractivité de l’AMAP, qui vise à supprimer tout intermédiaire entre consommateurs et producteurs, les premiers s’engageant à participer un minimum et payer à l’avance, et les seconds à fournir leurs produits chaque semaine à un prix équitable. Alors non, le panier ne revient pas trois fois plus cher que son équivalent au supermarché du coin. Comparaison effectuée, pour la quantité de légumes et surtout, surtout, leur qualité, le prix est très intéressant. Un risque peut-être : ne plus pouvoir manger ses légumes au supermarché par dégoût définitif des carottes aux pesticides et des tomates insipides ! Risque pour le moins élevé nous en convenons.

  Ensuite, récupérer son panier est incontestablement un moment de convivialité et d’échange, l’ambiance étant radicalement différente de celle des enseignes commerciales : pas de queue interminable aux caisses pour payer, coincée entre Mamie qui a encore très bien choisi son moment pour constituer des réserves qui vous laissent présager une fin du monde proche et Raymond qui vient se ravitailler en bière, abreuvant au passage d’insultes les gens qui croisent son regard… Pas d’angoisse du rayon plein, dans lequel on aimerait qu’un produit nous choisisse plutôt que l’inverse devant l’étendue du choix disponible, pas de torture mentale pour essayer de planifier sa semaine culinaire ou reconstituer sa liste dans sa tête encore une fois oubliée sur la table de la cuisine… Au lieu de ça, un paiement tri ou quadri mensuel par chèques et le confort de venir remplir son panier et repartir aussi vite.

« Aussi vite » est à nuancer quand même : l’ambiance de l’AMAP incite à traîner un peu, et son fonctionnement participatif repose sur des petits gestes : tenir une permanence, écrire un article dans un blog pour faire un peu de publicité, diffuser quelques tracts auprès de ses voisins… Chacun a l’embarras du choix !  Nous le concédons, peut-être pas d’économie flagrante de temps, mais un temps tellement mieux occupé.

    Autre avantage donc : votre panier est pré choisi pour vous, puisque chaque semaine apporte son lot de légumes et fruits de saison, et il ne vous reste plus qu’à trouver une façon originale de les cuisiner ; et pour cela, l’ami Marmiton répond toujours présent. C’est donc une incitation efficace à la consommation de légumes et de fruits ; nous sommes d’ailleurs en mesure de présenter ici notre propre étude empirique : sur quatre sujets observés (dont trois Ergoteurs, quatre personnes de sexe féminin, trois exerçant les fonctions « d’étudiant » et trois ayant le cheveu très foncé, et pas forcément les mêmes) quatre sont passés d’un régime alimentaire hebdomadaire essentiellement constitué de féculents (aussi variés soient-ils : coquillettes, spaghettis, nouilles et raviolis) à la consommation de légumes à quasi tous les repas. Et tout ça avec le sourire ! Les témoins vous confirmeront les effets positifs du panier sur leur ligne et leur énergie quotidienne (mais ne cherchez pas à les contacter).

   Enfin, soyons honnêtes, oui, si vous adhérez à une AMAP, vous donnerez un coup de pouce à des agriculteurs ; et oui, vous ferez un petit quelque chose pour la planète, nous le concédons aussi. Et l’assumons totalement.

   Alors n’attendez plus, foncez dans l’AMAP la plus proche de chez vous  et convertissez-vous ! (Par exemple à l’Arbralégumes, si vous êtes sur Lyon, qui est sur la ville le seul circuit 100% bio (hé oui !) -> à noter pour les étudiants : la formule est complète puisque les paniers comprennent fruits, légumes, œufs et pain pour la semaine).

 

 

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

somenews |
droguesetartistes |
pretezloreille |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sictameunsahutchinson
| fomacif
| uslive